12-13 mai : les bords de Loire

 La sonnette me sort de ma profonde réflexion, avachi sur mon bureau. C’est le livreur : 11 caisses de vins, rouge, rosé ou blanc… et merde, j’ai toujours pas fait mon papier sur notre sortie du week-end annuel le long de la Loire (Jean-Claude va gueuler !!). Et merde, va falloir que j’appelle mes potes de Yamobreizh pour qu’ils viennent chercher leurs commandes. Que ne ferait-on pas pour avoir la gratuité de la livraison.

Un arrêté municipal pour Yamobreizh

Remuons-nous les méninges et essayons de nous rappeler ce week-end. Après des jours et des jours de flotte, le soleil est revenu. Rendez-vous matinal à la Poterie. 35 motos sont inscrites, 45 membres de Yamobreizh les accompagnent. Direction Ancenis, on se les caille… car si le soleil est là, il a du mal à chasser la fraîcheur.

Après quelques virolos et vues campagnardes, nous voici à Ancenis. Jamais encore les motards de Yamobreizh n’ont été accueillis d’une telle manière : les propriétaires du Resto du Marché ont réservé à nos motos un parking avec arrêté municipal à la clé !!

Yannick, le magicien du GPS

Cette étape ancenienne me laisse perplexe. Le 2è groupe, mené par Yannick – qui nous a concocté ce sympathique week-end ensoleillé – est arrivé en premier sans nous avoir doublé !! Magie… ou tricherie. Je vous laisse juger… en tout cas, notre tête de file, Hervé, fera lui un sans fôte tout le week-end.

Après cette halte, voyage touristique sur la route du vignoble de l’Anjou. Et notre périple de nous emmener le long de la Loire… je n’oublierai pas la découverte d’Ingrandes, une bourgade au bord de l’eau que l’on découvre à la sortie d’un lacet fluvial. Nous passerons à proximité des coteaux de l’Aubance, puis des coteaux du Layon… dites, commence à faire soif !!

C’est dans le village troglodyte de Rochemenien que nous déjeunerons. L’occasion de découvrir la légèreté d’un déjeuner déclinant la fouace avec différents accompagnements : champignons, rillette, maugettes… je ne me rappelle pas de tous les ingrédients, mais cela tient bien au ventre.

Déjeuner dans une grotte

Pour digérer, Yannick nous a réservé la visite de fermes troglodytes creusées dans le sol calcaire : 2 500 m² de cour, 1 500 m² de grottes… creusées à la pioche. A l’époque (XVIIème siècle), la terre est enlevée avec des tombereaux de 1,5 m3 : les 40 fermes que compte le site avec ses 250 grottes et 40 cours représentent 4 000 m3, vendus pour chauler les terres plus au sud… rien ne se perd. Après notre excursion à la Mine Bleue en mars, nous découvrons ainsi ce dont sont capables de réaliser avec peu de moyens des hommes motivés. Pour compléter notre culture, troglodyte veut dire « homme de la caverne » ou « maison en caverne ».

Dégustation de Chinon

Nous quittons ce site historique pour nous rendre non loin au Château de la Bonnelière, propriété familiale de 1846, rachetée en 1976 par le père de l’actuel propriétaire, Marc Plouzeau. C’est ce dernier, néo-vigneron, qui convertit les 20 ha du domaine en production bio au début des années 2000. Le domaine produit 120 000 bouteilles, principalement du vin rouge, dont 20 % sont exportées : Etats-Unis, Japon, Danemark. La dégustation nous permet de découvrir les blancs, rouges et rosés du domaine, que chacun appréciera ou pas. Les goûts ne se discutent pas.

De son côté, Yannick réussira le tour de force de nous faire servir le vin de Marc Plouzeau le soir à l’hôtel de la Giraudière, non loin de Chinon. Il a convaincu le restaurateur que c’était ainsi, Chinon rien !! j’y ai mis le temps, mais j’ai réussi à le placer ce beau jeu de mots…

Villandry et son jardin à la française

Après une nuit de récupération, la meute s’est ébranlée vers le château de Villandry,l’un des derniers châteaux construits à la Renaissance. Au début des années 1900, les nouveaux propriétaires, Ann Coleman et Joachim Carvallo, ont redonné au jardin son identité originale. Potager, jardin d’ornement, jardin de méditation, jardin de l’amour, jardin du soleil… font le bonheur des visiteurs. Et encore, nous n’étions pas à l’époque où l’ensemble est fleuri ! Ce n’est pas sans crainte que nous traversons le jardin labyrinthe, mais à la sortie nous sommes soulagés de ne pas avoir perdu Yannick.

Ce jardin de Villandry est si magnifique qu’à peine rentré au bercail, je promets à mon épouse de l’y emmener… ce à quoi elle m’a répondu, légèrement agacée :  « nous l’avons déjà visité, il y a une dizaine d’années ! ». Le week-end était bien fini, vivement la prochaine sortie à la découverte des marches de Bretagne (2ème partie)… après avoir apporté un peu de bonheur aux enfants du Centre Ray Leroux, à La Bouexière, le jeudi 14 juin.

Loïc Doumalin et ce lien pour quelques photos https://plus.google.com/u/0/photos/104805477613121411733/album/5748069800979370977?gpinv=AMIXal_p-HIK3GSoODi7xHlpE7J0V3m2bbsBDIBzJG_AsidNBCFgvpRhKrHUSw80yUq-QvMSfmSOTBc91eCFYpOyPE4sZjaRimn5WrS6y7JtR8D7wpfmMug#photos/104805477613121411733/albums





--------------

Amuse gueule yamobreizhien

De Rennes à Ancenis, nous avons traversé des bourgades aux noms sympathiques ou curieux. La phrase suivante vous en cite quelques unes… seule une n’était pas sur notre chemin. Soyez perspicace… : « La Marillais s’est Bouzillé Lisieux à Lire ».

Lexique d’une ferme troglodyte de la Loire

Le falun, c’est :

-          Une roche contenant de nombreux fossiles

-          Un étui pour ranger les faux cils

-          j’en sais rien et m’en fous

Lequel d’entre eux n’est pas un site troglodyte ? :

-          Aubeterre sur Dronne

-          Les Baux de Provence

-          Les grottes de Jonas

-          Brantome

-          La dune du Pilat



Rétro 2017

1ER SEMESTRE 2017

  • Dimanche 19 Mars
    Les Marches de la Bretagne3
  • Dimanche 23 avril
    Les huîtres
  • Dimanche 21 mai
    Les bords de Loire et ses vins
  • Week-end 17 et 18 juin
    « Yamobreizh débarque en Normandie »
  • Jeudi 22 juin
    Soirée "Rey Leroux"
  • Mercredi 5 juillet
    Soirée "Crêpes"

2EME SEMESTRE 2017

  • Dimanche 24 Septembre 
    Les Menhirs
  • Dimanche 15 Octobre
    La Chevauchée Angevine
  • Dimanche 12 novembre
    La route du cochon
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Claude Rosais & Pascal Hiernard | Mentions légales | Contact