Les Marches de Bretagnes

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Pour mémoire, la sortie avait été annulée en novembre 2010 pour cause de neige.
Cette année, même la pluie n’est pas venue gâcher cette sortie aux Marches de
la Bretagne. L’armada Yamobreizh s’est élancée de Rennes en deux groupes… après
un brief culturel de notre cher Président. Devant un public attentif et acquis
à sa cause, Hervé nous expliqua que « les  Marches de Bretagne étaient constituées de places fortifiées, les unes pour  protéger les Bretons des attaques des Francs, les autres pour retenir la fougue  des Bretons à l’assaut des Francs ».

Et en toute décontraction, il nous annonça que nous  commencerons par le château de Combourg… qui n’en fait pas partie. Là, je vous  demanderai toute votre attention pour comprendre la logique  présidentielle : le château de Combourg a abrité un illustre personnage,  François René Chateaubriand. Et qui dit Chateaubriand nous amène à
Chateaubriant, ville de Loire-Atlantique qui compte l’une des fortifications  des Marches de Bretagne !!! Cela vous en bouche un coin… n’est pas  Président qui veut….

 

Démonstration de solidarité

Nous n’étions pas partis que la journée commençait fort. Et  l’une d’entre nous offrit une animation avant le départ du troupeau Yamobreizh.  Je tairai le sexe de cette personne pour ne pas être traité de sexiste ou de  macho. Inattention ou fatigue d’un lendemain de samedi soir… elle tomba sur  place à peine montée sur sa machine. Démonstration de la solidarité  motarde : deux valeureux mâles se sont précipités pour relever… la moto. A  leur sourire, l’on comprit qu’elle n’avait rien. La moto ! quant à sa
propriétaire, elle allait bien elle-aussi aux dernières nouvelles.

Des virolos, en  veux-tu en voilà !

Enfin, nous voilà partis ! Direction Combourg en  passant par de petites routes et détours via Vezin-le-Coquet et bien d’autres leds dont je ne me rappelle plus tous les noms : Romillé, Irodouer... La  Joe Bar Team se serait régalée avec tous les virolos que nous avons enchaînés  les uns après les autres. Quelques broutards - ce sont de jeunes bovins - nous regardaient passer, intrigués par ce  troupeau pétaradant !

C’est à Combourg que nous avons pris notre pause sacrée  matinale, avec notre bon croissant. Mais croyez-moi, je connais des trajets  plus courts pour aller à Combourg… A quoi servent les quatre-voies !!!

En route vers l’histoire

Direction Fougères, son château médiéval du XIIème-XVème  siècle et son beffroi, le plus ancien de Bretagne. Avant d’y arriver nous nous  sommes régalés les yeux, en particulier avec la forêt domaniale de Fougères,  parée de ses splendides couleurs automnales. Après un bon petit repas (salade  aux pommes et croustillant de cuisse de canard confit, médaillon de dinde et  son accompagnement, tarte aux poires et glace poire Belle-Hèlène !!!…), il  nous a fallu du courage pour ne pas attaquer une bonne sieste !

La plus grande  forteresse d’Europe

Celle-ci a été remplacée par une visite intéressante du  château de Fougères qui s’étend presque sur deux hectares, ce qui en ferait la  plus grande forteresse d’Europe… à moins que ce ne soit du marketing, comme les  qualités vantées par les étiquettes du bordeau servi le midi ! Cette  forteresse est située sur le Nançon, en contre-bas de la ville qui dispose de  ses propres remparts.

Son entrée témoigne de l’évolution du château sur plusieurs  siècles : une tour carrée entourée de deux tours rondes, dont la plus  récente est équipée d’un machicoulis. Ne soyez pas ébahis par tant de  connaissances, je répète bêtement ce que le guide nous a expliqué ! Promis  je retournerai le visiter avec la famille ou les amis. En attendant, ce
monument historique dispose de son site internet : www.chateau-fougeres.com.

La journée s’est conclue à Vitré, qui dispose aussi de sa  forteresse. Cette dernière sortie de l’année a été à l’image des autres : sympathique, conviviale et instructive… sans oublier la table ! Baptiste, le plus jeune motard de la journée, du haut de ses treize ans, ne me contredira  pas.

Les Marches de Bretagne comptent 29 forteresses… de quoi  faire de nouvelles sorties sur ce sujet !

Loïc D.

 

Rétro 2017

1ER SEMESTRE 2017

  • Dimanche 19 Mars
    Les Marches de la Bretagne3
  • Dimanche 23 avril
    Les huîtres
  • Dimanche 21 mai
    Les bords de Loire et ses vins
  • Week-end 17 et 18 juin
    « Yamobreizh débarque en Normandie »
  • Jeudi 22 juin
    Soirée "Rey Leroux"
  • Mercredi 5 juillet
    Soirée "Crêpes"

2EME SEMESTRE 2017

  • Dimanche 24 Septembre 
    Les Menhirs
  • Dimanche 15 Octobre
    La Chevauchée Angevine
  • Dimanche 12 novembre
    La route du cochon
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Claude Rosais & Pascal Hiernard | Mentions légales | Contact